Mise à jour : Le logiciel CASSSC est passé de la version 1.40 à la version 1.70 grâce à la reprise des développements par incub. Vous êtes invités à mettre à jour votre version (utilisateurs Windows uniquement pour l’instant)

casssc

 

CASSSC est un logiciel de CAlculs Simplifiés de Systèmes Solaires Combinés développé par Incub’ sur la base de spécifications et grâce à un financement de l’INES-Education (Institut National de l’Energie Solaire, branche éducation).

Pour information, cet outil est utilisé dans le cadre des formations Qualisol Combi.

Outillage Pro électricité électronique :

Ce logiciel propose de décrire un logement de façon simplifiée : surfaces, type de murs, type de plancher, de plafond, type d’isolation, type de chauffage, etc….

Sur cette base, il calcule au travers d’algorithmes issus du DPE (Diagnostic de Performance Energétique) les performances énergétiques du bâtiment ainsi que les éventuelles économies réalisées grâce à l’installation d’un système solaire combiné.

Le logiciel permet de générer un rapport au format PDF et d’exporter un projet réutilisable.

Les hypothèses de calculs ainsi que les limitations sont précisées dans l’avertissement inclus dans le logiciel.

Le logiciel est distribué sous licence libre CeCILL v2.0.

La nouvelle version 1.70 corrige une mauvaise prise en compte des robinets thermostatiques, met à niveau les librairies externes, et apporte des correctifs importants afin d’homogénéiser le calcul des consommations et donc des taux d’économies.

En plus des correctifs ci-dessous, cette version de casssc apporte également des améliorations, et notamment l’ajout du calcul des consommations pour le système initial avec la température de consigne spécifiée, et non plus seulement les 18 ° du DPE, la prise en considération des systèmes SOLISART et enfin cette nouvelle version prend en compte l’utilisation de robinets thermostatique.

On attend avec impatience la mise à jour pour Linux et MAC !

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...

Mots clés:, , ,

Laisser un commentaire

Why ask?